Muscat rouge à petits grains
Muscat rouge à petits grains
16 octobre 2017
Vins nature de Bourgogne
Vins natures de Bourgogne: Domaine Renaud Boyer
1 novembre 2017
Revenir au catégories

Jusqu’à 12 pesticides dans les vins conventionnels | Nouvel Obs

Pesticides dans les vins conventionnels

Plaidoyer pour le vin naturel dans le Nouvel Observateur ! Avec une charge au vitriol (bio bien sûr) contre les vins conventionnels.

Le journaliste, Antonin Iommi-Amunategui met en avant deux arguments forts :

  • L’argument de la santé: jusqu’à 12 pesticides dans les vins conventionnels dont certains interdits en France. Des produits conçus pour tuer la vie, que les viticulteurs ne manipulent qu’avec de grandes précautions parce que leur toxicité est reconnue. Et que les consommateurs de vin conventionnel ingèrent à petite dose avec chaque verre. Et jusqu’à 70 additifs présents dans la même bouteille, produits de collage, de clarification, de modification du goût, de conservation du vin. Mais aussi résidus du traitement de la vigne, insecticides, fongicides, herbicides, etc.
  • L’argument du goût: les vins naturels sont plus authentiques, plus exubérants, plus fruités et moins standardisés. Leurs arômes sont plus vivants et se conservent mieux une fois ouverts. Un argument dans lequel se retrouvent de nombreux clients du Placard à Pinard qui ont du mal à revenir vers les vins conventionnels une fois qu’ils ont adopté les vins naturels.

Le point sur les pesticides dans les vins conventionnels

Le magazine Que Choisir a publié en 2013 une excellente étude sur les pesticides dans les vins conventionnels: Vins, la peste soit des pesticides. Cette étude, notamment disponible sur le site du Laboratoire Excell montre que sur les 33 produits chimiques identifiés dans l’étude, 7 agissent en tant que perturbateur endocrinien, cancérigène ou ou toxiques pour la reproduction ou le développement (Benthiovalicarb-Ip, Iprodione, Iprovalicarb, Procymidone, …).

La concentration de ces produits dans les vins est très variable. Sur les 92 vins testés, la plupart des vins biologiques n’en ont pas, ou seulement à l’état de traces, comme le Cabernet Sauvignon de Gérard Bertrand (Pays d’Oc, Sud de France). Aucun des vins testés ne semble avoir été un vin naturel. Dommage. Mais la plupart des vins conventionnels contiennent entre 0,03g et 0,5g de résidus de pesticides, la palme étant détenu par un Bordeaux Blanc qui affiche… 1,6 g de pesticides au compteur. Et à 1,6 g, il ne s’agit plus d’une dose homéopathique !

Le vignoble languedocien plutôt bien classé

Seule consolation: le vignoble du sud de la France contient plutôt des quantités minimales de pesticides. Alors que le Bordelais se distingue au contraire par une floraison de doses maximales !

Alors pour déguster des vins naturels plus sains et plus vivants… Le Placard à Pinard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *