Vendanges muscat de mireval
Des raisins aériens : Vendanges du Muscat de Mireval au Clos de Miège
2 septembre 2017
Journée médiévale à Vic
Dame Sabine de Boissansoif | Journée médiévale à Vic la Gardiole
16 septembre 2017
Revenir au catégories

Le bio est-il un critère d’achat pour vous ?

Le bio est-il un critère d'achat pour le vin ?

Le bio est-il un critère d’achat pour vous ? C’était le titre de l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info ce Vendredi 8 Septembre 2017…

On y apprend que 9% de la surface du vignoble français est cultivée en bio, ce qui est nettement plus que pour le reste de l’agriculture (3 à 4% de terres cultivées en bio). Que ce sont les épidémies des maladies des vignerons (liées aux pesticides) qui ont en premier motivé le passage à l’agriculture biologique (la viticulture traditionnelle est extrêmement polluante et les personnes qui épandent les produits sont les premières à en être les victimes). Mais que les jeunes consommateurs motivent aussi les vignerons à passer au bio, souhaitant consommer des vins qui ne donnent pas « la barre à la tête » et qui sont exempts de produits chimiques suspects. Ils se méfient des fameux « intrants du vin », au nombre de plus d’une centaine dans la viticulture traditionnelle, produits chimiques utilisés aussi bien pour désherber, contrôler les maladies de la vigne, les parasites, mais aussi le déroulement de la fermentation, la clarification du vin (faire en sorte qu’il ne soit pas trouble), sa couleur, ses arômes, sa conservation, etc.

Le bio est-il un critère d’achat pour vous ? Au début des vins bio dans les années 1980, la qualité n’était pas toujours au rendez-vous. Il a fallu que les vignerons réapprennent à maîtriser la vigne et la fermentation sans l’aide d’adjuvants chimiques. Aujourd’hui la situation est inversée et beaucoup de grands domaines, à l’instar de la Romanée Conti sont en bio, bien que cela ne soit pas toujours mis en avant. Le bio est aussi devenu un facteur de qualité, car il exige plus de travail et plus de soins de la part des vignerons, ce qui se traduit bien souvent par des vins plus intéressants et moins stéréotypés.

Jean-Jacques Bourdin en conclut que le vin bio jouit aujourd’hui d’une bonne image, et que c’est un secteur en pleine croissance. C’est un avis qui rejoint celui du Placard à Pinard.

Et pour vous, le bio est-il un critère d’achat ? Répondez ci-dessous !

1 Comment

  1. hrb dit :

    Personnellement, je trouve les vins bio aujourd’hui souvent plus intéressants que les vins ordinaires. Et après m’être habitué au bio, le vin conventionnel me donne plus souvent mal à la tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *